Méthode pour Startup



Si vous voulez créer une startup, que vous connaissez déjà ou pas le Lean Canvas, Lean Startup et autre. Si vous ne savez pas par où commencer ou que ce que vous essayez ne fonctionne pas : vous êtes au bon endroit.

Après quelques années d’expérience et avoir analysé les startups qui ont échoué et celles qui réussissent. Voici une framework en 4 étapes qui vous pourra peut-être vous aider.

Etape 1 : People-problem fit


La première chose est de se concentrer sur un problème et non pas sur une idée.

L’idée vient ensuite : pour corriger le problème. L’exemple qui est communément répété est : « un réseau social pour les gens qui ont un animal de compagnie », on se dit que si Facebook a fonctionné, pourquoi pas ceci ? Mais cela ne résout aucun problème, ces personnes là n’essayent pas déjà de se rencontrer.

Par contre, un site internet pour trouver quelqu’un qui peut s’occuper de notre animal de compagnie pendant que l’on part en vacances peut totalement fonctionner. C’est un vrai problème à la fois pour ceux qui ont un animal de compagnie de trouver quelqu’un mais, aussi pour les gens qui aimerait bien en avoir un de temps en temps, mais pas plus par rapport au temps, à l’attention ou au coût que cela peut entraîner. Surtout si en plus ils sont payés pour s’occuper de l’animal.

Une fois le problème identifié, il est préférable de trouver des personnes qui ont ce problème et d’essayer de le résoudre. Dans le cas, précédent ce sont les personnes qui ont un animal et qui vont partir en vacances (ou alors ceux qui ne peuvent pas partir parce que justement ils ont un animal de compagnie). Pour prendre un exemple concret, Airbnb a commencé par aider les gens qui avaient besoin d’un complément de revenu. Alors, ils leur proposaient de mettre une chambre (ou au début juste un matelas gonflable dans le séjour) et cherchaient pour eux des gens qui n’avaient pas les moyens d’aller à l’hôtel.

La grande majorité des startups qui ont réussi à un niveau exceptionnel ont commencé par là avant d'automatiser : connaître chaque client qu’ils essayent d’aider personnellement. Vous pouvez réussir avec une landing page et de la publicité pour que tout se passe en ligne; mais les probabilités de succès vont dépendre d’une grande part chance : vous ne savez pas vraiment si c’est exactement ce qu’ils ont besoin, au bon tarif, et si vous expliquez bien le bénéfice du produit. Sans compter que vous devrez avoir de l’argent pour payer la publicité.

Le but n’est pas d’essayer de vendre mais, d’aider. Donc, ne parlez pas encore de votre produit ou de votre solution si vous l’avez déjà crée. Parlez d’abord du problème, si la personne en a un et si vous pouvez l’aider.

Pour savoir sur quel problème travailler vous pouvez partir de vos expériences personnelles, par exemple : les fondateurs d’Uber ne trouvaient pas de taxis à la fin d’une conférence à Paris. Et les fondateurs de Airbnb avaient besoin d'argent, donc ils ont commencé par proposer leur propres logement comme hébergement pour 8$ la nuit sur un matelas gonflable et avec petit déjeuner avant d'aider d'autres personnes à le faire.

Etape 2 : Solution fit


Ensuite, vient la partie sur la solution : c’est votre produit. Et la vision de votre produit avant qu’il soit matérialisé est votre idée. Donc, l’idée vient après qu’on ait identifié un problème et les personnes qui l’ont.

Si vous aidez personnellement chaque personne en utilisant votre temps uniquement alors, vous ne créez pas une startup. Vous êtes un employé ou un freelance. Etant donné que l’on ne peut pas aider toutes les personnes dans le monde qui ont ce problème avec notre seul temps, on crée un produit. C’est pour cela que les fondateurs et premier salariés d’une startup deviennent souvent très riches : leur produit peut aider des millions voire des milliards de personnes à travers le monde. Ils n’aident pas seulement quelques personnes, ils résolvent le problème dans son ensemble.

L’objectif de cette étape est de savoir si votre produit fonctionne, s’il aide et si les gens que vous essayez d’aider l’utilisent chaque fois qu’ils sont confrontés à ce problème. Si ce n’est pas le cas, il faut améliorer ou changer complètement jusqu’à trouver la bonne solution. Lorsque ce sera le cas, vous aurez ce que l’on appelle de la rétention et vous pourrez passer à la prochaine étape.

Etape 3 : Growth fit


Le but de cette étape est de trouver comment avoir de la croissance. Vous avez une bonne solution qui résout un vrai problème alors, maintenant il faut aider toutes les personnes qui l’ont. Comment avoir plus d’utilisateurs pour votre produit ? Le bouche à oreilles peut fonctionner mais, il va probablement falloir utiliser plein d’outils comme les relations presses, la publicité en ligne et hors ligne, le parrainage, ou continuer à le faire soi-même avec la vente. Il y a un très bon livre là dessus qui est Traction: How Any Startup Can Achieve Rapid Customer Growth

Etape 4 : Protection fit


C’est souvent la partie que l’on oublie et pourtant si nous avons tout bien fait depuis le début c’est probablement le plus important.

Il est rare qu’on se fasse voler une idée de business quand elle n’est pas encore crée ou qu’elle n’a pas beaucoup d’utilisateurs. Mais à partir de la phase de croissance, quand on voit que ça fonctionne : clairement ce sera le cas. Et maintenant que vous avez fait tout le travail, vous n’avez pas trop envie que quelqu’un vous vole tout. Globalement, si vous proposez le meilleur produit au meilleur prix, on ne vous prendra pas vos clients existants mais, on peut vous prendre ceux qui n’utilisent pas encore vos services, au niveau national et international.

Cela peut-être fait par une nouvelle startup qui reprend exactement le même concept que vous (ex : les trottinettes électriques) ou alors les concurrents indirects qui vont rajouter toutes les fonctionnalités de votre produit (ex : free et les autres opérateurs téléphoniques).

Il existe plusieurs manière de protéger son business :

  • La croissance : si vous êtes là depuis plus longtemps et que vous avez une croissance supérieure vous serez toujours n°1. C’est la meilleure source de protection.
  • L’effet réseau (Facebook, Youtube) et donc le catalogue (Amazon) ou encore des clauses d’exclusivités
  • Une technologie ou recette supérieure et plus ou moins secrète (Coca cola ou l’algorithme de Google)
  • Des brevets (ex : Apple) même si il est possible de coutourner un brevet.
  • Des contrats d’exclusivité avec la ville : être le service unique de cette dernière (ex: Autolib, Velib, Ratp, ADP)
  • Par habitude (par exemple Google, quand on dit « cherches sur google » ou même le fait que l’on soit habitué au site, à son ergonomie et à son design, l’url, la notoriété, etc…)
  • Des barrières à l’entrée compliquées par intervention de l’état comme les professions libérales dont les médecins. Ou alors un coût élevé comme la fabrication d’avions.
  • Des prix bas difficiles à reproduire grâce à une économie d’échelle (Model T de Ford). Plus vous avez de commandes, moins vous êtes chers.

Conclusion


Si vous suivez bien cette framework, vous devriez savoir quoi faire, par où commencer et à aucun moment vous ne devrez être en attente ou procrastiner.

Si vous êtes à l’étape 1, vous devriez passer votre temps à rencontrer directement de nouvelles personnes dont vous pensez qu’ils ont le problème que vous essayez de résoudre et s’ils l’ont vraiment. Vous pouvez commencer par vos contacts et les gens qu’ils connaissent ou utiliser les réseaux sociaux, LinkedIn, Shapr, Instagram ou encore les contacter par mails via sites internet : tout dépend de la nature du problème, s’il est plutôt professionnel ou personnel. Encore une fois, il est plus préférable de parler d'abord du probleme avant de parler d'une quelquonque solution. Si le problème que vous pensez important ne l’est pas ou que vous n’avez pas les ressources nécessaires pour le résoudre (et ne l’aurez pas de si tôt), il vaut mieux en traiter un autre.

A l’étape 2, vous devriez construire la solution et commencer à aider chaque personne tout en continuant à rencontrer de nouvelles personnes que vous pouvez aider. Vous n’aurez pas terminé tant que vos utilisateurs n’utiliseront pas votre solution chaque fois qu’ils en ont besoin et qu’ils soient satisfaits du résultat. Ne demandez pas à quelqu’un qui n’a pas le problème de vous donner son avis ou d’essayer la solution, cela ne sert pas à grand chose.

À l’étape 3, c’est l’heure de tester. Comment trouver un bon canal marketing pour vous faire connaître ? Commencez par ce que vous pouvez financer vous-même. Si vous n’avez pas assez de fonds, c’est le meilleur moment pour rencontrer des investisseurs, faire du cownfounding, monétiser votre solution, des produits complémentaires ou encore proposer des pré-ventes.

Étape 4 : protection de votre business, vous devriez déjà être en train d’y réfléchir.

J'espère que cet framework pourra vous aider. Si vous recherchez un associé, un probleme sur lequel constuire une startup ou que vous souhaitez intégrer un projet : vous pouvez nous rejoindre sur spation.fr